Slider

Lanzarote est une ile volcanique. Ses paysages lunaires formés de mers de lave consolidée, son climat aride, nous transporte dans un monde haut en couleurs et de textures irréelles.

L’ile semble être restée intact du fait de n’avoir pratiquement pas été altérée par la main de l’homme grâce à sa nature hostile, sa lente évolution naturelle et un régime de protection maximal.

Il est d’ailleurs interdit de de déranger les animaux de prélever ou ramasser les minéraux, cueillir les plantes, abimer tout autre élément naturel.

Tout semble calme et figé, comme un arrêt sur image.

Cependant, si l’on regarde bien, on s’aperçoit que l’homme est passé par là et y a laissé sa trace comme une empreinte furtive. Une empreinte qui se fond avec la nature. Une nature qui reprend peu à peu ses droits.

J’ai parcouru des vallées arides, hostiles, franchi de curieuses dunes de laves, escaladé des montagnes en dents de scie. J’ai vu des volcans, des déserts et des mers. Un monde inchangé depuis des millénaires.

Tôt ou tard, l’empiétement humain et la vie moderne l’atteindront ou ils viendront à lui. Ces sanctuaires sont-ils inéluctablement voués à l’extinction ?