Slider

 

Fin avril 2016, les habitants de Nantes, Rezé et Bouguenais découvrent, avec l’arrivée des bulldozers, le permis de construire d’une Centrale Thermique gaz/bois de 57 MW, implantée au milieu des habitations, écoles et commerces.

L’enquête publique est déjà close.

Depuis le collectif n’a de cesse de réclamer un vrai débat sur la question et manifeste son mécontentement via différentes actions telles que la distribution de tracts, une opération die-in dans les ruelles de Trentemoult (quartier de Rezé) ou encore ici des banderoles brandies lors du passage du Belem sur la Loire.

 

Mai 2016